A Première vue : Running Man & Predator, duel de gouverneurs

Ah les années 80 ! Ses acteurs musclés, ses catcheurs stars et sa testostérone cinématographique !

Aujourd’hui je vous propose un parallèle entre deux films, tous deux sortis en 1987 et mettant en scène Arnold Schwarzenegger : Predator et Running Man.

On sait tous qu’Arnie est devenu un poids lourd de la politique américaine. Un temps marié à une héritière Kennedy, gouverneur de Californie, voix républicaine en faveur de la lutte contre le changement climatique et fondateur de l’ONG R20… Mais l’acteur bodybuildé n’est pas le seul dans ce cas.

En effet, Jesse Ventura a aussi eu une belle carrière politique en plus de sa carrière dans le catch et au cinéma.

Ventura est un ancien militaire. Pendant la guerre du Viêt Nam,  il a même fait partie d’une unité de la marine américaine sur laquelle seront fondés les Navy SEALs. Il devient ensuite catcheur sous le pseudo de Jesse “The Body” Ventura jusqu’en 1985. Il décide alors de se lancer à l’écran en 1987 avec les deux films qui nous intéresse aujourd’hui.

Dans Predator, il incarne un archétype intéressant puisqu’il est le premier à l’écran à trimbaler un mini-gun.

 

Dans Running Man, le film très librement inspiré du roman éponyme de Stephen King, il joue le rôle de Captain Freedom. Un ancien concurrent du jeu devenu commentateur.

Le clin d’œil est parfait puisque Ventura a également commenté les matchs de catch après sa carrière.

Notez qu’il a également figuré au casting d’un autre film dans lequel a joué Arnold : Batman & Robin de Joel Schumacher (1997). Il y incarne l’un des gardes d’Arkham.

Un caméo bien moins en vue que ses deux précédents rôles aux côtés de Schwarzy. J’ajoute qu’il a aussi partagé l’affiche avec un autre monsieur muscle du cinéma puisqu’il apparaît aussi en 1993 dans Demolition Man avec Silvester Stallone.

Les deux acteurs partagent également une histoire, ou à tout le moins des similarités par leur engagement politique.

Il a en effet été élu maire de Brooklyn Park (MN) en 1991 puis gouverneur de l’Etat du Minnesota en 1999. Il n’a servi qu’un mandat (jusqu’en 2003 donc) et a donc en quelque sorte ouvert à la voie à Arnold. Mais la comparaison s’arrête là car les deux hommes politiques bien que tous les deux soient plutôt conservateurs ont des opinions politiques très différentes. En effet, Ventura s’est d’abord engagé en politique dans un petit parti américain dirigé par le candidat récurrent à l’élection présidentielle, Ross Perrot, le Parti de la réforme. Il a ensuite viré conspirationniste avant de rejoindre le parti des verts américains récemment. Il défraie depuis régulièrement la chronique que ce soit la presse people, les infos politiques ou la chronique judiciaire puisqu’il s’illustre souvent dans des procès relativement médiatisés (contre Chris Kyle pour un passage le mettant en cause dans son livre American Sniper ou l’agence fédérale américaine de la sécurité des transports  notamment).

Eh voilà que s’achève pour ce portrait croisé des deux tas de muscles qui ont partagé la vedette au cinéma en 1987.

Si les carrières politique et cinématographique des deux acteurs présente des similarités, Jesse Ventura et Arnold Schwarzenegger par leur trajectoire et leur style sont finalement bien différents.

 

Blaster
A suivre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *